Films

La Rose du Louvre

Mai 2019, Musée du Louvre

Le musée du Louvre annonce que La Rose du Louvre, création originale réalisée par Jean-Michel Othoniel à l’occasion des 30 ans de la Pyramide, va rejoindre les collections du musée. Cette donation vient une nouvelle fois marquer la fécondité des liens entre la création contemporaine et le palais du Louvre.

Présentée depuis le 25 mai 2019 dans la cour Puget, ces six peintures inédites à l’encre sur feuilles d’or ont pris place naturellement parmi les chefs-d’oeuvre de la statuaire de jardin des 17e et 18e siècles.

Pour créer ces toiles, l’artiste s’est inspiré de la rose peinte par Rubens dans Le Mariage de Marie de Médicis et d’Henri IV (1621-1625). Cette rose est pour Jean-Michel Othoniel la fleur emblématique du musée. Reine parmi les fleurs, triomphante, symbole de pouvoir et de passion, cette rose peinte avec une grande liberté nous parle du destin d’une femme, de sa beauté, de son amour plus fort que la mort, de l’histoire de France, de l’histoire du musée.

« Le musée du Louvre a été créé pour les artistes comme un lieu vivant, d’inspiration pour les créateurs de chaque époque et nous sommes heureux d’accueillir de façon pérenne l’oeuvre de Jean-Michel Othoniel qui nous offre à contempler une création originale très onirique issue de ses promenades dans les salles du musée ».
Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre

« Ce projet de commande pour les 30 ans de la Pyramide m’a passionné. Ces deux dernières années, j’ai adoré parcourir les salles du Louvre à la recherche d’une fleur qui pourrait devenir le symbole du plus grand musée du monde. L’exposition de mes toiles dans la cour Puget m’a fortement ému. Le fait que le Louvre désire garder cette installation en ce lieu me bouleverse. Rejoindre Georges Braque, CY Twombly, Anselm Kiefer et côtoyer avec eux les chefsd’oeuvre de l’humanité est un honneur qui transcende tous mes rêves d’artiste».
Jean-Michel Othoniel, artiste

Invité par le musée du Louvre à l’occasion des 30 ans de la Pyramide, Jean-Michel Othoniel a également décliné sa création originale dans un Herbier Merveilleux, un ouvrage qui recueille les notes glanées par l’artiste sur le langage secret des fleurs et leur symbolique. Jean-Michel Othoniel, qui fut gardien de jour et de nuit au Louvre pendant ses années d’études, a ainsi exploré à nouveau les salles du plus grand musée du monde pour cueillir dans ses huit départements les fleurs peintes, sculptées, dessinées, brodées, émaillées que dissimulent les chefs-d'oeuvre de la collection.

Géométries Amoureuses

Juillet 2017, CRAC de Sète

L’exposition au CRAC s’ouvre sur une colossale vague de 6 mètres de haut et 15 mètres de long, composée de plus de dix-mille briques de verre noir. Spécialement conçue pour le lieu, cette œuvre fait écho à la première photographie réalisée à Sète en 1857 par Gustave Le Gray et intitulée
La Grande vague. The Big Wave est construite comme une architecture de métal recouverte de verre.

Géométries Amoureuses

Juillet 2017

Dans les salles du CRAC qui suivent The Big Wave, le visiteur découvre de mystérieuses météorites en obsidienne – pierre noire issue de la lave des volcans – ainsi qu’une série d’oeuvres inédites, réalisées sur toile et intitulées Black Lotus qui entourent des sculptures éponymes. Les dernières salles de l’exposition témoignent de la violence des éléments figurée par une série de gigantesques tornades d’acier suspendues dans l’espace, et d’un grand noeud en perles de verre colorées, The Wild Pansy, hommage à la liberté d’être différent.

Géométries Amoureuses

Juin 2017

« Tel un jardin clos, un monde onirique, une carte personnelle du tendre, l’installation présentée au Carré Sainte Anne à Montpellier fait rayonner pudiquement les œuvres comme de précieux talismans sacrés. J’ai gardé au sein de la collection personnelle de mes propres oeuvres toutes ces pièces clefs afin de pouvoir y revenir et m’y ressourcer ». Jean-Michel Othoniel

Géométries Amoureuses

Juin 2017, CRAC de Sète / Carré Sainte-Anne de Montpellier

The Big Wave est construite comme une architecture de métal recouverte de verre. Elle a nécessité deux années de travail et plusieurs mois de dessins techniques. C’est vraiment la beauté du lieu qui m'a poussé à construire cette folie radicale, monochrome et abstraite. Elle est composée de plusieurs milliers de briques toutes soufflées en Inde suite à ma résidence chez les verriers indiens.
Cette vague à l’échelle un nous submerge.

Géométries Amoureuses

Mai 2017, CRAC de Sète / Carré Sainte-Anne de Montpellier

Le CRAC à Sète présente une exposition composée d’œuvres inédites et monumentales. Inspirée par les formes de la nature, elle propose un parcours proche d’une architecture radicale, monochrome et abstraite. Ces nouvelles oeuvres de verre, de miroir, de métal, d’encre ou d’obsidienne, montrent l’évolution du travail de l’artiste depuis sa rétrospective au Centre Pompidou en 2011.


Le Carré Sainte-Anne de Montpellier présente une cinquantaine d’œuvres de Jean-Michel Othoniel, issues de sa collection personnelle. Pour Othoniel, se collectionner soi-même correspond à un désir de se soustraire au monde, se faire violence et décider de montrer au public sa propre collection de soi fait partie de l’ambivalence des sentiments que l’artiste place au cœur de son travail.


 

Géométries Amoureuses

Mai 2017, CRAC de Sète / Carré Sainte-Anne de Montpellier

A partir du 10 juin et jusqu'au 24 septembre 2017, le CRAC à Sète et le Carré Sainte-Anne de Montpellier présentent deux expositions monographiques simultanées consacrées à Jean-Michel Othoniel.

Sous le titre unique de « Géométries Amoureuses » ce double évènement présente plusieurs facettes du travail de l’artiste à travers une soixantaine de sculptures, une dizaine de peintures et plus d’une centaine d’œuvres sur papier. Le titre réuni à lui seul les dualités qui caractérisent le travail d’Othoniel : sensualité et rigueur, caché et révélé, blessure et beauté.

Découvrez aussi

Biographie

En savoir plus

Découvrez aussi

Actualités

En savoir plus

Découvrez aussi

Expositions

En savoir plus