Expositions
  • Expositions personnelles
  • Expositions collectives
Projets Les Filtres Othoniel Studio

Expositions

Parcours de l'artiste d'aujourd'hui à 1986

Black Rosaries, 2014. Verre soufflé miroité, perles en verre, métal. 560 x 486 x 25 cm | Black Rosaries, 2014. Mirrored blown glass, glass beads, metal. 220 1/2 x 191 3/8 x 9 7/8 in.

One Way: Peter Marino

Décembre 2014 - Mars 2015, Bass Museum of Art, Miami, Floride, États-Unis

Les 9 Colliers de Liberté, 2014. Verre de Murano, inox. Dimensions variables. | Liberty's 9 Necklaces, 2014. Murano glass, inox. Variable dimensions.

Made by... Feito por Brasileiros

Septembre - Octobre 2014, Cidade Matarazzo, São Paulo, Brésil

Kokoro No Mon, 2014. Perles aluminium emaillées, structure inox. 365 x 355 x 320 cm. | Kokoro No Mon, 2014. Aluminium beads, stainless steel. 143 3/4 x 139 3/4 x 126 in.

DNA of Love

Juillet 2014 - Juin 2015, Karuizawa New Art Museum, Karuizawa, Japon

  • Black Rosaries, 2014. Verre soufflé miroité, perles en verre, métal. 560 x 486 x 25 cm

One Way: Peter Marino

Décembre 2014 - Mars 2015, Bass Museum of Art, Miami, Floride, États-Unis

Découvrir l'exposition Légendes

One Way: Peter Marino

Exposition collective
Bass Museum of Art, Miami, Floride, États-Unis
04/12/2014 - 29/03/2015

"One Way: Peter Marino" explore la relation que le célèbre architecte a toujours noué avec l'art. Reconnu comme un pionnier des pratiques transdiscipliaires, Peter Marino a été célébré ces quarante dernières années pour son travail d'avant-garde, au croisement de l'art, de la mode, et du design architectural. 


Le commissaire de cette exposition, Jérôme Sans, a souhaité explorer les relations entre les design architecturaux de Peter Marino, sa collection personnelle d'art contemporain, et sa série de bronzes moulés. 


Pour cette exposition, Jean-Michel Othoniel a imaginé l'œuvre Black Rosaries (2014), un rosaire monumental aux lignes de perles verticales formant un objet ambigu, entre la parure religieuse, la partition musicale et la forme érotique.


--


Black Rosaries, 2014
Verre soufflé miroité, perles en verre, métal
560 x 486 x 25 cm.
Collection privée


 

  • Les 9 Colliers de Liberté, 2014. Verre de Murano, inox. Dimensions variables.

Made by... Feito por Brasileiros

Septembre - Octobre 2014, Cidade Matarazzo, São Paulo, Brésil

Découvrir l'exposition Légendes

Made by... Feito por Brasileiros

Exposition collective
Cidade Matarazzo, São Paulo, Brésil
09/09/2014 - 31/10/2014

Créée par le groupe Allard, cette exposition a pour but de célébrer la créativité et la renaissance de l’ancien Hôpital Matarazzo de São Paulo. Elle présente le travail de 100 artistes reflétant le pouvoir d’inspiration du Brésil. Le 9 septembre 2014, l’hôpital Matarazzo de São Paulo ouvrira ses portes après sa rénovation, pour dévoiler une « invasion créative » d’artistes qui sera le point de départ de la renaissance de ce lieu mythique brésilien.


En activité jusqu’en 1993, ce complexe de trois hectares au cœur de la ville est l’un des monuments historiques les plus célèbres de São Paulo. Témoignage de l’influence architecturale et culturelle de la communauté italienne, autrefois centre vital de la mégalopole, lieu de naissance d’un demi-million de paulistes, l’hôpital désaffecté sera restauré à l’issue de l’exposition. 100 artistes en investiront les pavillons, couloirs et jardins, à l’occasion d’une exposition spécialement organisée dans le but d’insuffler une énergie nouvelle à un site qui sera par la suite rénové par le Groupe Allard pour renaître en « Cidade Matarazzo », un complexe mixte, touristique et culturel. Fondé et dirigé par Alexandre Allard en 2009, le Groupe Allard a déjà parrainé de grandes expositions dont Basquiat au Musée d'Art Moderne de Paris (2010), Veilhan Versailles au Château de Versailles (2009) et Miró En Son Jardin à la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence (2009).


Sous la direction de Marc Pottier et avec la présentation de projets spéciaux de Simon Watson, Nadja Romain, Gabriela Maciel et André Sheik, Pascal Pique, du Musée de l’Invisible, Baixo Ribeiro et de la 3ème Biennale de Bahia, MADE BY… FEITO POR BRASILEIROS, a été conçue pour célébrer l'énergie et la diversité de la scène artistique contemporaine du Brésil. Les conservateurs ont invité 50 artistes brésiliens et 50 artistes étrangers à envahir les vastes espaces intérieurs et extérieurs de l'hôpital pour une performance créative inédite.


Matarazzo est une ville dans la ville, un microcosme dans une grande métropole. Le projet du Groupe Allard fait de Matarazzo un point de repère dans une ville essentiellement caractérisée par la destruction de son passé. La vivacité de la créativité brésilienne trouvera un foyer permanent à Cidade Matarazzo après la fermeture du salon de la Biennale dans le Centre de la Créativité, sur le point d’être inauguré. Le Centre a été créé par le Groupe Allard pour mettre en lumière l’importance de l’économie créative. Avec des résidences, des cinémas, des salles d'exposition et des studios dédiés à l'art, la musique, le cinéma, l'artisanat, la mode et les arts culinaires, le Centre de la Créativité accueillera séminaires, débats et ateliers. « Le Brésil est un immense printemps de la créativité », affirme Alexandre Allard, « mais nous pouvons encore trouver des moyens plus efficaces pour la couler dans une profusion de formes qui peuvent transformer l'économie et, finalement, être exportées ».


--


Les 9 colliers de Liberté, 2014
Verre de Murano, inox
Dimensions variables

  • The Knot of the Imaginary, 2012. Verre ambre scarabée miroité, inox. 180 x 165 x 135 cm

DNA of Love

Juillet 2014 - Juin 2015, Karuizawa New Art Museum, Karuizawa, Japon

Découvrir l'exposition Légendes

DNA of Love

Exposition personnelle
Karuizawa New Art Museum, Karuizawa, Japon
09/07/2014 - 29/06/2015
Télécharger le communiqué

2014 célèbre le 90e anniversaire du partenariat culturel entre le Japon et la France. Au  même moment que le projet des Belles Danses réalisé pour le château de Versailles, le Karuizawa New Art Museum a l'honneur de présenter les 5 des dernières œuvres de l'artiste, une pièce en plein air dans les jardins du musée, ainsi que 15 aquarelles.


Othoniel aime à créer pour des espaces spécifiques, comme les lieux historiques ou les jardins. Ses œuvres en verre jouent ainsi avec les lumières et les réflexions alentours et oscillent ainsi entre sensualité poétique et harmonie avec l'environnement.


A l'extérieur, Le Kokoro no mon, porte gigantesque créée pour le lieu, invite le visiteur à pénétrer dans les jardins du musée  sous une protection bienveillante. Il deviendra sûrement, avec le temps, un symbole des arts et de la culture à Karuizawa.


--


Image 1/6
The Knot of the Imaginary, 2012
Verre ambre scarabée miroité, inox
180 x 165 x 135 cm.
Collection privée

Image 2/6
Pink Kokoro, 2014
Verre rose miroité, inox
220 x 206 x 120 cm.
Collection privée

Image 3/6, premier plan
Red Kokoro, 2014
Verre rouge miroité, inox
145 x 130 x 70 cm.
Collection privée

Image 4/6, premier plan
Nœud alessandrita miroir, 2013
Verre alessandrita miroité, inox
70 x 65 x 35 cm.
Collection privée

Images 5 et 6
Kokoro No Mon, 2014
Perles en aluminium émaillé, structure inox
365 x 355 x 320 cm.
Jardins du Karuizawa New Art Museum


 

  • L'Unicorne, Le Cortège endormi, 2003. Verre du CIRVA, acier. 180 x 150 x 60 cm.

Mémoires vives - 30 ans, Fondation Cartier

Juillet - Août 2014, Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, France

Découvrir l'exposition Légendes

Mémoires vives - 30 ans, Fondation Cartier

Exposition collective
Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, France
05/07/2014 - 21/08/2014
Télécharger le communiqué

L’exposition "Mémoires Vives" se métamorphose pour l’été, au travers d'un nouvel accrochage qui s’articule principalement autour de la photographie. Un domaine qui occupe une place majeure dans l’histoire de la Fondation Cartier depuis 30 ans, jalonne sa programmation 30 ans et constitue un axe essentiel de sa collection.


A travers les œuvres d’une trentaine de photographes, la sélection rend compte du regard éclectique de la Fondation Cartier sur cet art, de son ouverture à des pratiques et des géographies différentes, de sa curiosité pour des artistes qu’elle a été la première à faire découvrir en Europe.


La sculpture, la peinture, le cinéma et la vidéo sont également au rendez-vous. Si In Bed, la monumentale femme allongée de Ron Mueck est toujours présente, éternellement plongée dans sa rêverie silencieuse, d’autres oeuvres disparaissent pour laisser la place à un étonnant Sousmarin de Panamarenko, des sculptures de Jean-Michel Othoniel ou encore un chat guitariste d’Alain Séchas… L’image en mouvement est quant à elle toujours une étape essentielle du parcours de l’exposition, avec les neuf heures de programmation diffusées sur l’écran LED imaginé par David Lynch : ce mur d’images propose en continu les films, diaporamas et vidéos d’artistes issus de la collection de la Fondation Cartier ainsi que des extraits d’archives évoquant la mémoire de 30 ans de mécénat pour l’art contemporain. En septembre à la Fondation Cartier. Du 1er au 21 septembre, en écho à la présentation de l’œuvre de James Lee Byars (1932-1997) The Monument To Language, scientifiques, penseurs et artistes entrent en conversation avec la sphère de l’artiste américain installée dans le grand espace du rez-dechaussée. 


--


Image 1/2
L'Unicorne, 2003
Le Cortège endormi
Verre du CIRVA, acier
180 x 150 x 60 cm
Collection Fondation Cartier pour l'art contemporain


Image 2/2
L'évidence même, 1989
Soufre, bite d'amarrage, cartographie, pompon marin
183 x 90 x 90 cm
Collection Fondation Cartier pour l'art contemporain

  • Double Collier Emeraude, 2013. Verre de Murano émeraude, inox. 330 x 50 x 60 cm.

G I R L - curated by Pharell Williams

Mai - Juin 2014, Galerie Perrotin, Paris, France

Découvrir l'exposition Légendes

G I R L - curated by Pharell Williams

Exposition collective
Galerie Perrotin, Paris, France
27/05/2014 - 25/06/2014

En 2007, lorsqu’Emmanuel Perrotin rencontre Pharrell Williams à Miami et lui propose de réaliser son premier objet de design, il est loin de s’imaginer que le musicien, producteur de musique et créateur de mode, poursuivra l’aventure sept ans plus tard avec une exposition en tant que commissaire à la Galerie Perrotin à Paris. En effet, à l’occasion de la sortie de l’album G I R L, le duo artistique entre Pharrel Williams et Emmanuel Perrotin entend bien continuer son dialogue créatif avec des artistes qu’il a en partage.


«  G I R L » est une exposition qui rassemble 48 œuvres - dont 10 spécialement produites pour l’exposition. Présentée dans la Salle de Bal, le nouvel espace de la Galerie Perrotin, situé dans l’Hôtel du Grand Veneur dans le Marais, cette sélection d’artistes proches de la galerie et du musicien dorme un opéra artistique rendant hommage à la féminité. 


--


Double Collier Emeraude, 2013
Verre de Murano émeraude, inox
330 x 50 x 60 cm.
Courtesy Gallerie Perrotin

  • Nœud rouge miroir (gauche) Nœud rose miroir (centre), Nœud ambre miroir (droite), 2014

Monumental Sculptures

Mai - Juin 2014, Galerie Perrotin, Hong Kong

Découvrir l'exposition Légendes

Monumental Sculptures

Exposition personnelle
Galerie Perrotin, Hong Kong
14/05/2014 - 21/06/2014

La Galerie Perrotin Hong Kong présente «Monumental Sculptures», une exposition personnelle de Jean-Michel Othoniel. Pour cette exposition, l’artiste collabora avec un maître Feng Shui pour déterminer les formes et couleurs de ses sculptures. Othoniel crée des œuvres dont la poésie mêle la sensualité, l’abstraction et la contemplation. Le recours au Feng Shui, cet art ancestral chinois ayant pour but d’harmoniser les énergies de l’homme avec celles de son environnement, n’est pas un hasard et fait écho à la pratique de l'artiste qui cherche constamment à faire un lien entre ses œuvres, la nature et l’espace alentour.


Les courbes dessinées par les perles imprègnent un  geste et un mouvement à ses sculptures monumentales d’aluminium et de verre, et lui permettent de révéler la beauté inhérente de ces nœuds, forme qu’il affectionne particulièrement. Un double jeu de regard s’installe alors, dû à l’ambivalence de ces pièces, à la fois minimales, abstraites et baroques : l’espace autours est magnifié par ces étranges nœuds colorés, tout comme ces sculptures sont célébrées dans cet environnement.


Le Double Collier Autoporté Or, exposé dans l’entrée du bâtiment, impose sa présence dès l’arrivée du visiteur,  au rez-de-chaussée. Tout comme pour les trois nœuds monumentaux, le Nœud rose miroir, le Nœud rouge miroir et le Nœud ambre miroir, installés dans l’espace principal de la galerie, cette œuvre témoigne du choix de l’artiste d’explorer les possibles d’une géométrie émotionnelle et d’une abstraction dynamique hautement évocatrice, dans son œuvre. 


--


Image 1/3, gauche
Nœud rouge miroir, 2014
Verre miroité, inox 
210 x 160 x 125 cm.
Collection privée

Image 1/3, centre
Nœud rose miroir, 2014
Verre miroité, inox 
210 x 180 x 125 cm.
Courtesy Gallerie Perrotin

Image 1/3, droite
Nœud ambre miroir, 2014
Verre miroité, inox  
210 x 170 x 120 cm.
Collection privée


Image 3/3
Nœud rose miroir, 2014
Verre miroité, inox 
210 x 180 x 125 cm.
Courtesy Gallerie Perrotin

  • Le Cortège endormi, de gauche à droite : Bannière n°1, Bannière n°13, Bannière n°4, Bannière n°2, Bannière n°9, 2003. Verre du CIRVA. Hauteur entre 3 et 4m

Othoniel - Le Puy-en-Velay

Mars - Novembre 2014, Le Puy-en-Velay, France

Découvrir l'exposition Légendes

Othoniel - Le Puy-en-Velay

Exposition collective
Le Puy-en-Velay, France
29/03/2014 - 02/11/2014
Voir la publication

Le thème de cette exposition est la relation de l’œuvre de Jean-Michel Othoniel à la spiritualité et à l’objet sacré. Depuis ses premières œuvres, jusqu’aux travaux les plus récents, l’artiste a régulièrement eu recours à des références religieuses, populaires ou savantes.


Le voile de Véronique, les reliquaires, les ex-votos, les parures votives ont servi d’inspiration à des œuvres qui évoquent le réel, le corps, la relation, par le biais d’une forme souvent énigmatique et cryptée. Qu’ils relèvent de la trace et du souvenir ou de la célébration et de l’enchantement, les fragiles objets que fabrique Othoniel se donnent à nous dans une beauté troublante. Comme dans les objets religieux, les émotions les plus extrêmes, de la naissance à la mort, y sont glorifiées et spiritualisées. Sous les apparences du décor et de la séduction, un monde transparait qui avoue ses blessures, révèle son ambivalence, résiste à l’enchantement.


L’exposition fait écho à l’œuvre permanente commandée par Le Puy-en-Velay, Le Cœur de l’Hôtel-Dieu. Elle est organisée en cinq étapes, inspirées de la symbolique des couleurs et de leur relation à la marche de la vie. Elle se déploie ainsi de l’obscurité à la lumière, du noir au bleu, de la matière volcanique à la diaprure du voile. Par les échos qu’elle dévoile avec la référence religieuse, elle rappelle l’élément le plus intime inscrit en filigrane de l’œuvre et qui a déterminé sa carrière de l’artiste : la sublimation dans l’objet de l’expérience précoce du deuil et d’une aspiration mystique impossible. Et elle reprend les principaux thèmes et formes privilégiés de l’artiste : la disparition, le doute, le mystère, la beauté.


--


Image 1/6, gauche
Le Cortège endormi: Bannière n°1, 2003
Verre du CIRVA, acier
380 x 61 x 61 cm 
Collection de l'artiste

Image 1/6, centre gauche
Le Cortège endormi: Bannière n°13, 2003
Verre du CIRVA, acier
380 x 61 x 61 cm
Collection de l'artiste

Image 1/6, centre
Le Cortège endormi: Bannière n°4, 2003
Verre du CIRVA, acier
350 x 100 x 60 cm
Collection du CIRVA / Marseille

Image 1/6, centre droite
Le Cortège endormi: Bannière n°2, 2003
Verre du CIRVA, acier
380 x 61 x 61 cm
Collection de l'artiste

Image 1/6, droite
Le Cortège endormi: Bannière n°9, 2003
Verre du CIRVA, acier
405 x 61 x 61 cm
Collection de l'artiste


Image 2/6, gauche
Precious Stonewall, 2014
Verre miroité indien, bois
72 x 55 x 23 cm.
Courtesy Galerie Perrotin

Image 2/6, gauche
Precious Stonewall, 2014
Verre miroité indien, bois
98 x 77.5 x 23 cm.
Courtesy Galerie Perrotin

Image 2/6, gauche
Precious Stonewall, 2012
Verre miroité indien, bois
76 x 55 x 22 cm 

Image 2/6, centre
L'Hermaphrodite, 1993
Soufre moulé, coquilles d’escargots
Dimensions variables
Collection Musée d'art moderne de Saint Etienne

Image 2/6, droite
La Mandorle d'or, 2014
Verre de Murano, feuille d'or, metal
150 x 60 x 15 cm
Courtesy Galerie Perrotin


Image 3/6, gauche
L'In Noir, 2010
Verre miroité, perles de verre, câbles en acier
297 x 1200 x 12 cm
Courtesy Galerie Perrotin

Image 3/6, centre
Blackstone, 2014
Obsidienne
85 x 60 x 45 cm
Courtesy Galerie Perrotin

Image 3/6, droite
Amant Suspendu, 2014
Verre de Murano gris, acier
66 x 15 x 15 cm
Courtesy Galerie Perrotin


Image 5/6
La Croix d’or, 2014
Verre de Murano, acier, feuille d’or
97 x 62 x 20 cm
Collection privée


Image 6/6, gauche
Vierge de douleur, 1990
Cire, soufre, plâtre, peinture en phosphore, étoile, nez de clown, cœur de verre
120 x 120 x 15 cm.
Collection privée

Image 6/6, droite
Le Glyphe des Anges, 2002
Série d'aquarelles sur papier encadrées
36 x 46 x 3.5 cm
Collection de l'artiste

  • La Rose des Sables (gauche), La Rose des Vents (droite), 2013

Othoniel

Février - Septembre 2014, Atelier Cézanne, Aix-en-Provence, France

Découvrir l'exposition Légendes

Othoniel

Exposition personnelle
Atelier Cézanne, Aix-en-Provence, France
19/02/2014 - 28/09/2014

En 2010, l'Atelier Cézanne invite trois sculpteurs contemporains travaillant le volume et la matière, à créer et investir successivement l'espace de l'atelier de cet artiste qui a changé le cours de l'histoire de l'art. Jean-François Coadou, Vincent Beaurin et Jean-Michel Othoniel rendent ainsi hommage à ce grand peintre qui a, par le médium de la peinture, initié une révolution de la forme au XXe siècle.


Les deux œuvres présentées par Othoniel, deux sculptures nommées La Rose des vents et La Rose des sables, sont deux maquettes témoignant de son étude pour la réalisation de la commande publique installée sur le belbédère de la Cité Beisson : La Rose des vents, une œuvre monumentale jouant avec le vent passant dans ses pâles dorées.


--


Gauche
La Rose des sables, 2013
Rose des sables, acier, acier corten
50 x 25 x 25 cm. (sous cloche)
Collection de l'artiste

Droite
La Rose des vents, 2013
Acier, acier corten, résine, peinture
75 x 35 x 35 cm (sous cloche)
Collection de l'artiste


 

Découvrez aussi

Les Œuvres de commande

En savoir plus

Découvrez aussi

Revue de Presse

En savoir plus

Découvrez aussi

Expositions

En savoir plus